Astuces santé pour femmes

Une européenne s’assied face à face avec une femme syrienne voilée. ce qui s’est passé après 4 minutes est incroyable !

Lorsque nous parlons du problème des réfugiés, nous utilisons un langage déshumanisé, qui réduit la tragédie humaine à des chiffres et à des statistiques. Mais cette souffrance concerne de vraies personnes qui, comme nous, ont une famille, des êtres chers, des amis. leurs propres histoires, rêves, objectifs … Ce n’est que lorsque vous vous asseyez en face d’une personne et que vous la regardez dans les yeux que vous ne voyez plus un réfugié anonyme, l’un des migrants, et que vous remarquez l’être humain devant vous, tout comme vous – aimant , souffrant, rêvant …
Il y a 20 ans, le psychologue Arthur Aron a découvert qu’en quatre minutes de se regarder dans les yeux, on pouvait rapprocher les gens. Forts de cette découverte, nous avons décidé de mener une expérience simple au cours de laquelle réfugiés et Européens se sont assis l’un en face de l’autre et se sont regardés dans les yeux. De toute évidence, il est primordial de se donner le temps de mieux se comprendre et de mieux se connaître.
L’expérience a été menée à Berlin: la ville, qui symbolise avant tout le dépassement des divisions, et qui semble être le centre de l’Europe contemporaine. Nous voulions que le film créé sur la base de l’expérience soit aussi symbolique que possible – et aborde les divisions générales entre les personnes.
Les participants à l’expérience étaient des gens ordinaires. Les situations n’étaient pas mises en scène; nous voulions avoir des réactions naturelles et spontanées. Les gens assis l’un en face de l’autre ne se connaissaient pas et se voyaient pour la première fois au cours de l’expérience. Ce qui est important, les réfugiés venaient principalement de Syrie et ne vivaient pas en Europe depuis plus d’un an.