Astuces santé pour femmes

Si vous aurez ces cinq signes, allez voir un gynécologue en urgence

Durant toute leur vie, les femmes sont soumises aux hormones de leur corps. Du début de la puberté avec l’arrivée des règles jusqu’à la ménopause, voire après, les femmes peuvent souffrir de symptômes allant du simple dérèglement hormonal à une affection plus grave.

Il convient donc de connaître et de repérer des symptômes qui doivent amener à consulter son gynécologue. En effet, bien que le vagin ait un système de protection et d’auto-nettoyage naturels, il arrive que nous sous-estimions certains désagréments qui affectent notre flore et notre santé vaginales. Alors, découvrez 5 symptômes d’un trouble gynécologique !

Les 5 symptômes d’un trouble gynécologique

Des saignements après un rapport sexuel

Les saignements après un rapport sexuel surviennent lorsque l’acte était trop intensif ou qu’il y avait un manque de lubrification entraînant des micro abrasions de la paroi vaginale ou du col de l’utérus. Toutefois, d’autres causes plus inquiétantes peuvent être à l’origine de ces saignements comme une infection du col de l’utérus ou des tissus de la vulve, l’endométrite, les cancers du col de l’utérus, de l’utérus ou du vagin. C’est pourquoi, il est nécessaire de consulter un gynécologue en cas de saignements après un rapport sexuel afin d’évincer toutes maladies graves.

Des douleurs durant les rapports

Appelées aussi dyspareunies, les douleurs durant les rapports sexuels peuvent ressembler à des brûlures et des crampes au niveau du vagin ou de l’abdomen. Elles peuvent s’interrompre à la fin du rapport sexuel mais aussi se poursuivre après. Au-delà des facteurs psychologiques, plusieurs causes provoquent ces douleurs dont les mycoses vaginales à répétition, une infection du col utérin, une déchirure du périnée, une endométriose, un kyste de l’ovaire. Pour déterminer l’origine de ces douleurs et retrouver une vie sexuelle épanouie, consultez votre gynécologue.

Un changement de texture et de quantité des sécrétions vaginales

Les sécrétions vaginales, ou pertes vaginales, sont tout à fait normales chez les femmes car elles permettent de lubrifier la paroi vaginale, de l’hydrater et d’assurer son nettoyage. Normalement de couleur laiteuse ou claire et inodores, les pertes vaginales dont la texture, la couleur et la quantité changent ne doivent pas être prises à la légère. En effet, si elles deviennent très abondantes, de couleur jaune-vert ou grises et malodorantes ou encore grumeleuses, cela peut indiquer une infection comme la mycose vaginale, la vaginose bactérienne ou des maladies sexuellement transmissibles. Une consultation gynécologique est donc nécessaire.

Des démangeaisons

Parmi l’un des symptômes les plus gênants, voire douloureux, on retrouve les démangeaisons vaginales. Elles sont provoquées par des substances irritantes, des infections vaginales, des maladies sexuellement transmissibles mais aussi la ménopause. En effet, après la ménopause de nombreuses femmes ressentent des démangeaisons dues à la diminution des œstrogènes ce qui réduit le mucus produit par la muqueuse vulvaire, et elle peut être infectée par contact sexuel.

Des menstruations abondantes et prolongées

Si vos règles sont abondantes avec des caillots, qu’elles durent plus de 7 à 8 jours ou que vous souffrez de saignements avant ou après les menstruations, cela peut indiquer divers problèmes. En effet, un cycle menstruel normal varie entre 28 et 35 jours. Alors quand le cycle est plus long que d’habitude et que vous devez changer de protection hygiénique toutes les heures, cela laisse croisse à la présence d’un fibrome, d’un polype ou que vous souffrez d’adénomyose, c’est-à-dire une endométriose interne. Il est donc vivement conseillé de se rendre chez son gynécologue pour déterminer la cause de ce symptôme.