Astuces santé pour femmes

Coronavirus : les fumeurs sont plus exposés au virus, selon l’OMS


Les fumeurs sont plus vulnérables au COVID-19 que les non-fumeurs, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS) lundi.

Un examen des études réalisées par des experts en santé publique et organisé par l’OMS a révélé que les fumeurs courent un risque plus élevé de contracter des maladies mortelles.

« COVID-19 est une maladie infectieuse qui attaque principalement les poumons », a déclaré l’OMS dans un communiqué.

« Le tabagisme altère la fonction pulmonaire, ce qui rend plus difficile pour le corps de lutter contre les coronavirus et d’autres maladies », a-t-il ajouté.

L’OMS a également mis en garde les chercheurs, les scientifiques et les médias contre l’amplification des allégations selon lesquelles le tabac ou la nicotine pourraient réduire le risque de COVID-19.

Cette déclaration est intervenue après plusieurs études montrant que le nombre de non-fumeurs était plus élevé chez les patients COVID-19 que chez les fumeurs.

Une étude réalisée par des scientifiques français sur le portail scientifique Qeios fin avril suggère que le tabagisme peut être un facteur de protection contre le nouveau coronavirus.

Les chercheurs ont déclaré que seulement 28% des 482 patients COVID-19 à l’hôpital Pitie-Salpêtrière de Paris du 28 février au 9 avril étaient des fumeurs.

Une étude antérieure publiée fin mars dans le New England Journal of Medicine a également montré que seulement 12,6% des 1 099 personnes infectées par le virus étaient des fumeurs, alors que le taux de tabagisme en Chine est d’environ 28%.

Selon l’OMS, le tabac tue plus de 8 millions de personnes dans le monde chaque année.

Plus de 7 millions de ces décès sont dus à la consommation directe de tabac et environ 1,2 million sont dus au fait que les non-fumeurs sont exposés au tabagisme passif.

Après son origine en Chine en décembre dernier, COVID-19 s’est propagé dans au moins 187 pays et régions. L’Europe et les États-Unis sont actuellement les régions les plus touchées.